Un mois en Finlande

Aujourd’hui, ça fait exactement un mois que je suis en Finlande ! Qu’est-ce que j’ai fais pendant ce premier mois ?

DSCF0011 Rock Church, dessus.JPGVisiter Helsinki

Je suis arrivée en Finlande le 29 décembre mais puisque ma rentrée n’était que le 2 janvier, j’ai passé quelques jours à Helsinki avec Enora, une amie qui fait aussi son semestre d’échange en Finlande. Nous sommes donc arrivées à Helsinki le samedi en fin d’après-midi, mais avec la fatigue du voyage, nous n’avons fait que quelques courses pour le weekend et nous sommes reposées à l’hotel. 

Le lendemain, nous avions prévu une petite journée de tourisme dans la ville. Puisque c’était un dimanche, beaucoup des lieux que nous souhaitions visiter étaient fermés ou fermaient trop tôt pour que l’on puisse réellement en profiter. On a tout de même réussi à aller à la magnifique Rock Church et dans un parc pour voir le sublime Sibelius Monument. L’après-midi, nous nous sommes promenés le long de l’Esplanadi Park, pour atterrir dans un marché de Noël où nous avons goûté les fameux gloggi (équivalent de notre vin chaud français). En continuant, nous sommes allées à la Cathédrale Uspenski, qui est absolument magnifique. Et le soir, nous sommes allé dans un bar proche de notre hotel !

C’est seulement le lendemain matin que nous nous sommes rendu à Pori, pour découvrir notre nouveau « chez nous »

Essayer d’obtenir la wi-fi 

Comme je vous l’ai dis dans mon précédent article, Internet est inclus dans le loyer. Mais, Internet inclus ne veut pas dire internet installé ou prêt à être utilisé ! 

L’étudiante précédente m’avait laissé le kit fourni par l’agence de logement, qui contient la prise ADSL, le modem et le câble RJ45. Cependant, je n’avais plus le câble d’alimentation du modem. Il a donc fallu que j’aille à l’agence demander un autre kit. Une fois cette étape faite et les branchements effectués, je n’avais toujours pas internet car j’ai un MacBook, donc pas de prise ethernet ! 

Il fallait alors que j’achète un adaptateur pour relier le câble ethernet à mon ordinateur ou bien que j’achète un routeur wifi. Puisque que Pori n’est pas une très grande ville et que les Fnac n’existent pas, je n’ai trouvé qu’un routeur, ce qui n’est pas plus mal puisque j’ai désormais (enfin) la Wi-Fi  à mon appartement ! 

Marcher, marcher et encore marcher

Je n’ai acheté mon vélo qu’au bout de 2 semaines. Alors pour aller à l’université, il faut marcher 30 min. Puis à nouveau marcher 30min pour rentrer. Et évidemment, pour moi faire un Erasmus à l’étranger ne se réduit pas à juste à faire les trajets maison-université et université-maison, donc dès que je voulais sortir et découvrir d’autres endroits, le temps de marche s’étend… Les premiers jours je marchait environ 2h par jour… Mais hallelujah, j’ai maintenant mon vélo !

Acheter un vélo

Pour acheter un vélo, les tutors nous recommande tous d’aller à une boutique nommée Karhu Kirppis. Il s’agit d’un magasin de seconde main où y a tout une selection de vélo pour les étudiants. Les vélos coûtent 90 euros et lorsque que l’on ramène les vélos à la fin du séjour, le magasin nous rend 40 euros. De plus, l’entretien des vélos est assuré par le magasin et les anti-vols sont donnés !

IMG_20190108_152346 Arbres en allant au magazin de seconde main.jpgApprendre à faire du vélo sur la neige 

De base, faire du vélo sur la neige n’a rien de facile. Il faut faire constamment attention à ne pas glisser sur du verglas ou à ne pas foncer dans une butte de neige. Sans oublier, il y aussi le vent glacial qui gèle doigts, pieds et visage en 2 minutes chrono.

Heureusement, la Finlande a une excellente organisation pour la gestion de la neige. Des camions de déneigement circule fréquemment pour dégager les routes mais aussi les voies cyclables/piétonnes. Par conséquent, on ne roule jamais à travers 30 centimètres de neige (ce qui serait impossible). 

Travailler sur des projets de groupe

Comme je vous l’avez dit dans un article précèdent, il y a énormément de projets de groupe. Notamment la soirée que l’on doit organiser au Cabaret, qui est dans seulement 16 jours et qui est loin d’être complètement organisée !

Et en plus de ces projets, j’ai des travaux individuel à effectuer. Cette semaine, j’ai déjà certains de mes dernier cours puisque le reste du travaille se fait sur l’ENT. J’ai donc des textes à étudier, des essais à rédiger et quelques exercices à faire sur des logiciels. 

Rencontrer les autres Erasmus

Il y a un groupe Facebook et un groupe WhatsApp qui réunit tout les étudiants Erasmus de Pori et les tuteurs. Des évènements (activités ou soirées) sont constamment proposés pour que l’on passe du temps ensemble et que l’on apprenne à se connaître.

Nous sommes une trentaine d’Erasmus et malheureusement il y a une quinzaine de français, ce qui n’est pas l’idéal pour progresser en anglais ! Mais j’ai quand même rencontré, entre autres, des italiens, des espagnols, un américain, un coréen, une lituanienne et une hongroise ! 

Des papiers, beaucoup de papiers

Entre les étapes administratives pour l’inscription aux cours, les papiers pour les bourses, les papiers administratifs pour le gouvernement finlandais,… La paperasse occupe une bonne partie du temps ! 

IMG_20190117_144626.jpgDécouvrir Rauma 

Il y a énormément de ville à découvrir en Finlande et avec la compagnie de bus Onnibus, il est simple et pas cher de se déplacer. 

Ce mois-ci, je suis donc allé visiter Rauma, une petite ville à seulement 45min de Pori. Il s’agit d’un vieille ville, dont le centre est surtout fait de bâtiments historiques en bois coloré. Cette ville originale fait partie du patrimoine de l’UNESCO.

Mon ami coréen a d’ailleurs publié une vidéo sur sa chaîne YouTube par rapport à cette journée ! Pour voir sa vidéo c’est ici !

 

IMG_20190112_174031 Match de Hockey.jpgFaire des activités

Le hockey étant l’un des sports les plus populaires en Finlande, il fallait que j’assiste à un match ! L’équipe locale, Porin Ässät, joue régulièrement et on peut assister à un match pour seulement 10€ (place debout, il faut compter 20 euros pour la place assise) ! 

En comptant les trois périodes de jeu, les pauses entre les périodes et les différents arrêts de jeu, le match a duré 3 heures ! Durant les pauses, les finlandais vont vers les différents stands de snacks pour s’acheter des gobelets de saucisses. Il faut alors s’habituer à croiser la plupart des personnes présentes au match avec un gobelet de saucisses dans une main et une canette de Koff dans l’autre. 

J’ai découvert le cinéma en Finlande ! Tout se déroule comme en France, il n’y a pas d’entracte comme en Italie par exemple. Cependant, les prix sont beaucoup plus élevés qu’en France (comme pratiquement tout en Finlande). Il n’y a que 3 tarifs proposés : normal à 14,50€ (ou 13€ selon les films) ainsi que enfants et PMR pour 10,40€…

Ah et autre particularité : les films sont diffusés en anglais avec des sous-titres finnois et suédois ! 

Tester spécialités finlandaises

Quand je fais mes courses, je ne suis jamais sûre de ce que j’achète. Les noms des produits sont écris en finnois et suédois et il n’y a aucune ressemblance avec le français ou l’anglais qui permettraient de saisir vraiment ce qui est dit. Je dois donc me fier aux images des emballages et souvent, je me retrouve à tester des produits finlandais sans en avoir vraiment eu l’intention. 

Cependant, il y a tout de même quelques spécialités que j’ai volontairement essayé, comme les célèbres Karjalanpiirakka, qui sont des petites tartes en forme de barque garnies de riz ou de pommes de terre. J’ai aussi goûté les Korvapuusti (petits gâteau roulé à la cannelle), les salmiakki (réglisses salés), le gloggi (vin chaud), les différentes pâtisseries aux baies rouges et la chaine de Fast Food finlandaise Hesburger. 

Pour le moment, je ne suis pas vraiment séduite par la cuisine finlandaise, mais j’ai encore beaucoup de spécialités à tester !

Prévoir des voyages

L’incontournable voyage à faire en Finlande, c’est bien entendu la Laponie ! Mi-février, nous avons une semaine de vacances et c’est donc pendant cette semaine que la plupart des étudiants décident de partir en Laponie. 

Mais, la Finlande est aussi idéalement située pour visiter la Suède, la Russie, la Norvège, l’Estonie et d’autres pays de l’Europe de l’Est sans se ruiner ! Par exemple, un aller retour en Pologne ne coute que 90 euros avec Finnair ! Il y a aussi la possibilité de prendre un ferry pour visiter d’autres pays, ce qui ne coûtent pas très cher non plus. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s